ECO PONT

LES ADRETS DE L'ESTEREL

MEDITERRANEE ENVIRONNEMENT a pris en compte les mesures paysagères et écologiques afin de mener à bien ce projet.

 

L’ensemble des éléments et aménagements spécifiques mis en place sur l’éco-pont a été  soigneusement intégré dans le paysage actuel. L’aménagement a été fait de la façon suivante :

  • Mise en place de blocs de pierre de 100 cm de diamètre environ, espacés de 160 cm maximum entre chaque bloc et disposés de part et d’autre de l’ouvrage (pour interdire la circulation des vehicules motorisés)
  • Pose d’un système de barrière anti-intrusion aux deux roues
  • Création d'un « corridor écologique », avec la plantation d’arbustes et d’arbres tiges isolés, disposés en petits bosquets de 3 à 6 sujets. Des haies seront également mises en place de façon à créer un axe directionnel pour la faune.
  • La végétation existante formant un corridor écologique le long des clôtures, a été préservée 
  • Les talus au droit de l’ouvrage ne seront pas végétalisés, d’une part pour limiter l’attractivité de la zone à la faune, d’autre part due à la présence d’une graminée protégée sur les talus de l’aire d’étude. Il est également à noter que les talus sont fortement minéralisés et donc peu propices à leur végétalisation.
  • Entre l’ouvrage voûte et la palissade, la zone remblayée sera habillée d’empierrements. Ceci permettra entre autre :
    • De proscrire l’apport de terre végétale ne permettant pas un bon développement des plantations,
    • De rendre peu attrayante la partie sommitale de l’ouvrage voûte à la faune
    • De limiter les entretiens aux endroits peu accessibles
    • Aménagement de mares temporaires pour la faune

La végétalisation de la surface de l’écopont, est caractérisée par :

  • un milieu ouvert enherbé
  • L’implantation de haies aux abords des écrans de massifs
  • un choix d’espèces végétales indigènes, de type méditerranéen, minimisant les opérations d'entretien et adaptées au milieu et à la pédologie du site
  • une disposition des massifs en cohérence avec la végétation existante et facilitant le passage de la faune